ArtWork

13669291993_e4759a5682_o

Avant la naissance de Marianne il y a 7 ans, j’arpentais le monde mon appareil photo à la main. Aujourd’hui, l’écriture est mon mode d’expression privilégié mais j’aimerais revenir à la photographie. Mon Canon de 2007 est vieillissant mais je suis sûre qu’il fera encore du bon travail.

 

Publicités

Ra-Lent-Ir

Young woman relaxing in hammock in a tropical resort

 

Je posai la boîte sur la table. Je tirai sur le ruban qui plaquait le papier aluminisé lisse et coloré contre les faces cartonnées. Ce dernier glissa comme des pétales qui s’écartent du pistil à l’aurore laissant apparaître le carton ondulé. J’enfonçai mon ongle dans la languette marron pour la faire sauter de son encoche et découvrir le contenu de ce cadeau. La boîte était vide et cela m’emplit de joie.


Lire la suite

Chiasse

silhouette of happy young woman on a swing with sunset background

Chiasse.

C’est le mot que je répète depuis le début de la semaine. Inlassablement. Quelle en est la raison? Sont-ces les premières manifestations de la folie? Je me dis « chiasse chiasse chiasse » dans la tête, chaque jour depuis six jours. Pourquoi? J’ai envie de le prononcer tout haut pour le faire sortir de ma boîte crânienne mais je n’ose pas de crainte qu’il salisse ma bouche en passant.

Le temps passe et toujours chiassechiassechiasse!

Ma voix intérieure lui donne vie, lui laisse la place. Au fil du temps, cette voix n’est plus la mienne mais une voix masculine, celle de mon père. Je comprends alors que c’est un fantôme, un mot qui revient du passé.

Lire la suite

Tabula Rasa

Face à moi, les décombres des quinze dernières années de ma vie. Sur le sol gris poussiéreux entre deux blocs de ciment, j’entrevoie une touche de jaune et de vert. Une graine s’est logée là, dans ce monde sans couleur. Ne pouvant rouler plus loin, elle a attendu de germer et d’offrir sa beauté au monde. Aujourd’hui, cette fleur qui croît  parmi les ruines s’offre à mon regard. Telle cette graine portée par le vent de la vie, coincée là, au creux des éboulis, dépitée de ce piètre terreau, je vais m’obstiner à grandir.

Lire la suite

Bon réveillon inclusif!

aspipistrelle_greetings

 

Je vous souhaite à vous, autistes un bon réveillon dans le respect et l’acceptation de vos particularités et sensibilités et/ou celles de vos enfants. Je vous souhaite un réveillon inclusif à un rythme qui vous est propre.  N’oubliez pas que vous n’êtes pas les seuls à ne pas savoir quoi dire, quoi faire, comment réagir en famille. Autorisez-vous à vous isoler, à aller marcher pour récupérer d’un salon trop bruyant, d’odeurs trop fortes, de guirlandes clignotantes. Autorisez-vous à partir avant que la fête ne soit terminée si vos enfants autistes n’en peuvent plus de toutes ces stimulations. Noël ne devrait pas être une fête où se cachent des enjeux insurmontables. Faites comme vous le pouvez.

Lire la suite

Dead Inside

Ca commence ainsi, je gère. Debout 06h30, je lève la petite, je m’adapte à ses hypersensibilités et à sa routine. Tout ça, c’est réglé comme du papier à musique: biberon, habillage, préparer le repas sans allergène pour la cantine, se battre avec la pointe des collants qui gènent dans les bottes. Vingt minutes de trajet, bisou-calin, » à ce soir ma chérie ».

Lire la suite

Femme Asperger, Ce Que Je Ne Vous Dis Pas…

muet, pas un mot

J’ai appris au fil des ans, à coup d’essais et d’erreurs qu’il y avait une liste quasi infinie de choses qu’il ne valait mieux pas dire pour ne pas paraître excentrique, pour ne pas vexer, pour ne pas faire de la peine, pour ne pas passer pour prétentieuse. Voici la mienne:

Lire la suite