D’Autiste A Capable

Un petit recadrage dans l’éducation de ma fille après l’obtention de son diagnostic de haut potentiel intellectuel.

Tout ce temps, je l’ai passé à être heureuse.

J’ai pris une profonde respiration avant de plonger dans les eaux troubles. J’étais convaincue de ma noyade imminente….

Il n’en fut rien.

Lire la suite

Juste 3 Minutes Par Jour

Apprendre à lire à 4 ans. Pourquoi pas?

Depuis que ma mère m’a rappelé que j’avais appris à lire seule avant mes 5 ans et que mon frère savait même lire encore avant moi ( pour ses 4 ans), j’ai décidé d’apprendre à lire à Marianne de 4 ans.

Lire la suite

Quand Le Doute N’Est Plus Permis

Ce soir, je me suis sentie démunie…Ce soir, j’ai composé le numéro de  » SOS Asperger « . Pas pour moi, pour ma fille de 4 ans, Marianne. Et puis, j’ai lu sur le site que  » SOS Asperger », c’était pour les adultes seulement. Sur le site, on propose d’appeler  » enfance maltraitée » pour les enfants. Je n’ai pas compris pourquoi je devais appeler  » enfance maltraîtée » pour ma fille qui ne l’était pas. J’ai eu peur d’un signalement, qu’on m’enlève ma fille parce que je suis autiste. J’ai raccrochée restant ainsi tout aussi démunie.

Lire la suite

Autiste, Comme Ta Mère…

 

L’arbre rage. Photo by Aspipistrelle. Tous droits réservés

Sens-tu, ma fille, cette rage qui te ronge?

Cette rage, cette rage!

Celle qui te laisse les avant bras rouges

Tant tu les as griffés

 

Sens-tu, ma fille, cette rage qui te ronge?

Cette rage, cette rage!

Celle qui te fait hurler des mots obscènes sans barrage,

Aux personnes aimées

 

Sens-tu, ma fille, cette rage qui te ronge?

Cette rage, cette rage!

Celle qui te fait te comporter comme un enfant en bas âge,

Un bébé capricieux

 

Sens-tu, ma fille, cette rage qui te ronge?

Cette rage, cette rage!

C’est moi qui te l’ai transmise en héritage,

Et chaque jour je m’en veux!

Aspipistrelle

 » Maman, Je Suis Si Epuisée…. »

 

 » Maman, je suis si épuisée, je ne peux pas aller à l’école « . Voici les paroles de Marianne, ma fille de 4 ans en petite section de maternelle. Elle a eu ces paroles trois jours de suite en se rendant à l’école. Elle ne voulait pas entrer dans la salle de classe, m’agrippait en me serrant fort les jambes. Le troisième jour, j’ai craqué: je l’ai ramené avec moi à la maison. Seulement voilà, j’ai un boulot à temps plein et je devais m’y rendre. Je réalise cela quand j’arrive devant ma porte de maison, la petite à la main. Lire la suite