IIIIIIIII filiforme IIIIIIIII

Sur mes photos de classe, j’apparais les cheveux courts et châtains. Je n’ai jamais eu de mal à me coiffer. Cette masse de matière a toujours été bien disciplinée, se laissant lisser sans contrainte à la chaleur du sèche-cheveux. J’ai toujours eu des cheveux bien raides, tombant bien à plat sur le haut de mon crâne, épousant ainsi sa forme d’œuf. Face à cette platitude déconcertante et enviant le volume de matière de certaines autres têtes, j’ai suivi les conseils des expertes et j’ai opté pour des coupes dégradées aux pointes effilées, stratagèmes capillaires éphémères faisant continuellement place au plat à mesure que les cheveux repoussaient.

Lire la suite

Publicités

Je Ne Suis Plus Autiste, Enfin…Jusqu’à Demain

Ce titre se veut un brin provocateur. A travers cet article, j’aimerais aborder les variations dans le temps des symptômes liés à l’autisme. Ces variations en intensité des symptômes sont à la base de nombreux malentendus, entre neurotypiques et autistes mais aussi entre autistes. Par exemple, lors de l’anamnèse nécessaire au diagnostic de syndrôme d’Asperger, des parents peuvent témoigner du comportement « normal » de leur fille durant l’enfance alors que cette même femme s’identifie autiste depuis qu’elle doit faire face à de nombreuses responsabilités comme élever ses enfants, assurer au travail et maintenir son couple à flot, tout cela à la fois.

Lire la suite

Comment J’Arrive A Voyager

En ce moment, je voyage. Je voyage beaucoup. Au point où j’ai une trousse de toilette « prêt-à-partir  » que je ne vide pas et que je mets dans ma valise sans me soucier de savoir si tout y est. Mes déplacements sont professionnels, à l’étranger, en France, pour deux jours, pour dix jours. Mon métier de chercheuse m’oblige à participer à des conférences, à rencontrer des collaborateurs. Je le fait car j’aime voyager, j’adore parler de mon métier, c’est un de mes intérêts restreints. Mais pas à n’importe quel prix.

Lire la suite

Pensée Visuelle: La Persistance Des Cauchemars

Depositphotos_12666256_xs

Je vous parlais dans un article précédent de mes cauchemars qui, malgré mon réveil continuent de s’afficher dans ma tete, sur mon écran mental et se superpose à la réalité. Et bien, ce matin, ma fille Marianne agée de bientot 4 ans, m’a décrit le meme phénomène en ces termes ci-dessous. (A noter que j’ai retranscris ses paroles mot pour mot).

Lire la suite

La seconde révélation après le syndrome d’Asperger: le syndrome d’Irlen

Depuis environ un an, je ne lis plus beaucoup de livres ni articles de presse car cela me fatigue beaucoup et j’ai l’impression de ne rien retenir et de devoir lire comme au CP: en déchiffrant les mots, en les suivants avec le doigt pour ne surtout pas sauter la ligne. Pour moi, les lignes ondulent, le texte devient flou à certains endroits et je dois faire un effort de concentration pour comprendre ce que je suis en train de lire tant l’exercice lui-meme de lecture accapare mon attention.

La découverte du syndrôme de Meares-Irlen est pour moi la seconde révélation après la découverte du syndrôme d’Asperger. Voilà comment j’en ai pris connaissance: je lisais le dernier livre de Temple Grandin intitulé Dans le cervau des autistes. L’auteure mentionnait l’un de ses étudiants qui avait du mal à lire car il voyait les mots danser sur sa page. Je me suis dit :  » ha tiens comme moi, quoique je ne vois pas vraiment les mots  » danser » mais plutôt « onduler ». » Et puis je n’y ai plus resongé. Puis en continuant de parcourir le livre, Grandin cite à nouveau cet exemple et nomme le syndrôme associé qui peut être lié à l’autisme : le syndrôme d’Irlen. J’ai donc fait quelques recherches sur internet et voici ce qui en est ressorti.
Lire la suite

Le corps morcelé: schizophrénie vs autisme

 

                 Il y a une dizaine d’années, je faisais part à mon meilleur ami que parfois, je voyais mon bras mais je n’avais pas pleinement conscience qu’il s’agissait du mien. Je lui confiais aussi que, parfois, j’avais du mal à associer l’image que me renvoyait le miroir comme étant celle de mon propre corps en intégralité. Il m’a alors répondu que c’était un symptôme assez fréquent chez les schizophrènes.

Lire la suite

« Pourquoi Tenez-Vous Tant A Obtenir Un Diagnostic? »

« Mais enfin, pourquoi tenez-vous tant à obtenir un diagnostic? A quoi cela va -t-il vous servir? Vous avez une bonne situation professionnelle, une famille, qu’est-ce que cela vous apportera-t-il de plus? »

Voilà la réaction du médecin à ma réponse à sa question: « Y a t-il eu des changements au cours de cette année dont vous aimeriez m’informer? »

Que va m’apporter le diagnostic?

Lire la suite