Trans Sensibilité

Connectée en permanence aux émotions des autres

L’écriture sur ces pages m’a forcée à réaliser une introspection pointue. J’aime comprendre le monde, et par conséquent, le travail de connaissance que je pratique sur les autres, je le pratique sur moi-même aussi. Récemment, j’ai découvert que j’avais la particularité d’absorber littéralement les émotions des autres. Je suis une éponge à émotions. Certaines personnes sont capables de rentrer dans une pièce pleine de monde et de sentir, ressentir l’ambiance générale, la présence d’alchimie entre les gens  ou la tension entre certaines personnes. Certains disent que c’est comme « avoir des antennes ». C’est ce qui m’arrive aussi, on peut parler d’hypersensibilité à l’environnement ambiant. J’ai trouvé que, chez moi, cela allait encore un peu plus loin qu’une simple sensation: j’absorbe l’ambiance.

Lire la suite

Publicités

Imposture

 

Je rêve d’être brute, sans filtre, moi-même.

« Ma désintégration avait débuté… fruit de mon inepte intégration au monde… »

Ces mots sont ceux d‘Adeline Lacroix dans ce billet. Elle-même autiste Asperger. Je me permets de les reprendre et d’en faire l’écho sur cette page tant ils résonnent en moi ce soir.

Lire la suite

Mes 16 règles pour (bien) fonctionner au travail (partie 2/2)

 

Asperger: trouver des stratégies pour se sentir mieux au travail.

J’ai quelques règles de fonctionnement pour tenir le coup, maintenir le cap sans m’effondrer dans un environnement favorisant la stimulation sensorielle (bruits, odeurs,lumières), régi par les règles sociales, et soumettant un autiste à un rythme de travail long et éprouvant. Elles me permettent non seulement d’avancer dans mes projets mais aussi de ne pas déteriorer mes relations avec mes collègues. Partie 2/2 de l’article.

Lire la suite

Mes 16 règles pour (bien) fonctionner au travail (partie 1/2)

 

Autisme et travail. Pas facile de trouver un équilibre.

J’ai quelques règles de fonctionnement pour tenir le coup, maintenir le cap sans m’effondrer dans un environnement favorisant la stimulation sensorielle (bruits, odeurs,lumières), régi par les règles sociales, et soumettant un autiste à un rythme de travail long et éprouvant. Elles me permettent non seulement d’avancer dans mes projets mais aussi de ne pas déteriorer mes relations avec mes collègues.

Lire la suite

Sur La Voie De L’Acceptation

Bienvenue à Acceptation. Bon séjour!

Mille jours. C’est le temps qu’il m’aura fallu pour accepter mon diagnostic de syndrôme d’Asperger reçu à l’âge de 36 ans. Il y a trois ans, j’ai découvert mon talon d’Achille: mon syndrôme d’Asperger. Des psychiatres et psychologues ont déterré les vestiges de mon âme tels de méticuleux archéologues mettant à jour des ossements multimillénaires, me laissant avec ces morceaux poussiéreux dans l’attente de reformer un tout qui révelerait un quelconque secret.

L’acceptation, c’est pour moi, ne plus avoir honte de qui je suis, ne plus avoir peur du regard de l’autre, ne plus avoir la boule au ventre à l’idée que mon « terrible secret » soit dévoilé. Le Joker peut bien arracher le masque de Batman, il n’éteindra pas le désir irrépressible de justice de Bruce Wayne. Plusieurs éléments et évenements m’ont mis sur cette voie et je vous en fais part dans cet article.

Lire la suite

Asperger’s Syndrome: My Emotions are a Jackson Pollock’s Painting

My emotional state right now! Convergence by Jackson Pollock. Image property of the Albright-Knox Art Gallery, Buffalo, NY.

As an autistic woman and contrary to the common belief: my emotions are intense, co-existing, intricated, complex like colors in a Jackson Pollock’s painting. However, when I’m facing an autistic metdown or shutdown, I don’t feel anything anymore and  they can be compared as a Yves Klein’s blue monochrome.

Lire la suite

Syndrôme d’Asperger: Mes Emotions Sont Une Toile de Pollock

convergence.jpg

Une bonne représentation de mon état émotionnel. Convergence by Jackson Pollock. Image property of the Albright-Knox Art Gallery, Buffalo, NY.

Je suis autiste et contrairement à la croyance populaire, mes émotions sont intenses. Mais elles sont aussi intriquées, colocataires, complexes comme les couleurs que composent les peintures de Jackson Pollock. Cependant, quand je suis en plein « meltdown » (effondrement autistique) ou « shutdown » (mutisme temporaire), je ne ressens plus rien et mon état émotionnel ressemble plutôt à un monochrome bleu de Yves Klein.

Lire la suite