Suite: La Rentrée de CP de Marianne

A la découverte de la scolarité d’une enfant HPI

Vous trouverez dans cet article la conclusion de l’entrevue avec la maîtresse. Le lien se trouve ici. Merci à tous ceux qui ont commenté sur le blog après la lecture de cet article.

A bientôt!

 

Suivez-moi sur Facebook ou Instagram ou contactez-moi : aspipistrelle@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

Publicités

La Rentrée de CP de Marianne

Un visage à moitié visible. Une partie d’elle-même ignorée.


Trois semaines d’école ont passé et je vois ma petite fille se décomposer. Je la vois entrer progressivement dans les troubles du comportement, accablée d’une profonde tristesse nourrie par le développement d’une mésestime d’elle-même. C’est ce qui se passe quand on nie ses spécificités cognitives. Comme je l’écrivais pour mon diagnostic d’autisme:  » réfuter mon diagnostic, c’est m’annihiler ». Il en est de même pour Marianne: ne pas considérer sa douance, c’est nier son tout. Ceci n’est pas seulement vrai pour les enfants à haut potentiel, c’est vrai pour tous les enfants aux particularités cognitives particulières: les autistes, les TDAH, les dyslexiques… A ce jour, je me sens démunie face à cette petite qui s’agite et s’oppose à la maison parce qu’elle cherche tout simplement… sa place.  La douance n’est pas une lubie maternelle.

Lire la suite

Les indices qui m’ont mis sur la voie du haut potentiel de ma fille

Révélateurs numériques de la douance

J’ai eu quelques indices de la précocité de Marianne dès ses premiers mois mais j’ai longtemps cru voir ces exploits à travers le prisme déformant de la fierté maternelle. Je vous revèle dans cet article ce qui m’a vraiment fait prendre conscience des capacités logico-mathématiques de ma fille et qui m’a décidé à lui faire passer un test de QI sans attendre ses 6 ans. Peut-être cet article aidera d’autres parents hésitants à sauter le pas.

Lire la suite

Ce Matin, Je Suis Etourdie.

Le grand saut dans le mois de septembre.

Ce matin, je suis étourdie par l’appréhension qui me gagne.  J’ai peur car lundi, c’est la rentrée des classes. Dans une heure, mon ex-mari ramène Marianne après quinze jours de vacances.

Lire la suite

Ouvrir Les Esprits, Un A La Fois

Fotolia_116179125_XS

Ma fille, aime toi pour aimer les autres.

Cela fait 7 mois maintenant que je suis mère célibataire, travaillant à temps plein, élevant ma fille à haut potentiel intellectuel. Par ailleurs, je suis autiste. Plus exactement, j’ai le syndrôme d’Asperger. Etre mère célibataire, n’est pas une sinécure. Etre autiste complique les choses. En plus, avoir un enfant à besoin particulier rend la tâche épuisante. Bien que j’arrive à gérer le travail, l’éducation de ma fille, la maisonnée, j’aimerais plus d’aide. Puisque je me débrouille si bien, aucun neurotypique ne peut se rendre compte que je suis mentalement et physiquement épuisée. Dans la communauté autiste, on me dit, avec une once de jalousie parfois, que je devrais être reconnaissante de pouvoir faire toutes ces choses si bien. Bref, chez les neurotypiques comme chez les autistes, je n’ai pas de raison de me plaindre. Il faut bien voir qu’en comparaison avec d’autres parents, ma situation n’est pas la plus difficile et je le conçois tout à fait. Il y a des mamans avec des enfants autistes sévères, des aspies dont les traits autistiques les handicapent au point de ne pas pouvoir travailler. Et puis quel parent ne rêve pas d’avoir un enfant surdoué? Souvent, cela me rend triste et je me sens rejetée par chacune des deux communautés. C’est le côté sombre de l’autisme invisible, d’être au bord du spectre autistique. Concernant la douance, on oublie qu’elle n’est pas gageure de succès futur, qu’elle peut être handicapante dans un monde normatif. Malgré ce ressenti négatif, j’essaie de ne pas devenir aigrie. J’essaie d’être un modèle pour ma fille et je tente de lui enseigner des valeurs qui me tiennent à coeur:

Lire la suite

Juste 3 Minutes Par Jour

Apprendre à lire à 4 ans. Pourquoi pas?

Depuis que ma mère m’a rappelé que j’avais appris à lire seule avant mes 5 ans et que mon frère savait même lire encore avant moi ( pour ses 4 ans), j’ai décidé d’apprendre à lire à Marianne de 4 ans.

Lire la suite

Quand Le Doute N’Est Plus Permis

Ce soir, je me suis sentie démunie…Ce soir, j’ai composé le numéro de  » SOS Asperger « . Pas pour moi, pour ma fille de 4 ans, Marianne. Et puis, j’ai lu sur le site que  » SOS Asperger », c’était pour les adultes seulement. Sur le site, on propose d’appeler  » enfance maltraitée » pour les enfants. Je n’ai pas compris pourquoi je devais appeler  » enfance maltraîtée » pour ma fille qui ne l’était pas. J’ai eu peur d’un signalement, qu’on m’enlève ma fille parce que je suis autiste. J’ai raccrochée restant ainsi tout aussi démunie.

Lire la suite