Suite: La Rentrée de CP de Marianne

A la découverte de la scolarité d’une enfant HPI

Vous trouverez dans cet article la conclusion de l’entrevue avec la maîtresse. Le lien se trouve ici. Merci à tous ceux qui ont commenté sur le blog après la lecture de cet article.

A bientôt!

 

Suivez-moi sur Facebook ou Instagram ou contactez-moi : aspipistrelle@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

Publicités

La Rentrée de CP de Marianne

Un visage à moitié visible. Une partie d’elle-même ignorée.


Trois semaines d’école ont passé et je vois ma petite fille se décomposer. Je la vois entrer progressivement dans les troubles du comportement, accablée d’une profonde tristesse nourrie par le développement d’une mésestime d’elle-même. C’est ce qui se passe quand on nie ses spécificités cognitives. Comme je l’écrivais pour mon diagnostic d’autisme:  » réfuter mon diagnostic, c’est m’annihiler ». Il en est de même pour Marianne: ne pas considérer sa douance, c’est nier son tout. Ceci n’est pas seulement vrai pour les enfants à haut potentiel, c’est vrai pour tous les enfants aux particularités cognitives particulières: les autistes, les TDAH, les dyslexiques… A ce jour, je me sens démunie face à cette petite qui s’agite et s’oppose à la maison parce qu’elle cherche tout simplement… sa place.  La douance n’est pas une lubie maternelle.

Lire la suite

Diagnostics Et Confusion

Je viens donner ici des nouvelles de Marianne. Pour ceux qui ne nous connaissent pas, voici un récapitulatif des évenements. Marianne est ma fille agée de tout juste 6 ans et, qui, en quelque sorte, est à l’origine de la découverte de mon autisme. A 2 ans, elle rencontrait un psychiatre spécialisé dans les TSA (troubles du spectre autistique)  qui nous conseillait de la faire voir par une pédopsychiatre du CRA. A ses 3 ans, j’obtenais mon diagnostic d’adulte atteint du syndrôme d’Asperger. Enfin, à ses 4 ans, elle fut diagnostiquée haut potentiel intellectuel avec un QI proche de 140. Quand est-il aujourd’hui de son diagnostic d’autisme Asperger?

Lire la suite

Lettre A La Nouvelle Compagne De Mon Ex-Mari

Searching for peace. A la recherche de la paix intérieure

Cela fait quatre mois que mon mari et moi sommes séparés. Ma maison n’est pas encore vendue, j’y dépose encore ma fille un week-end sur deux. Je dois alors sonner à la porte comme une étrangère à ma propre vie. Je salue mon ex-conjoint cordialement, artificiellement. Je rentre et d’un coup d’oeil, je retrouve quelques meubles familiers éparses, le paillasson sur lequel chaque soir auparavant, j’essuyais mes pieds laissant ainsi mes soucis de la journée sur le pas de la porte. Je repars ensuite en saluant poliment, sans manquer d’étreindre très fort ma petite Marianne. Je remonte en voiture et jette un dernier regard à la façade de la maison de mes rêves. Rêves anciens de famille heureuse, de confort financier, d’amour inconditionnel. Avec la répétition, je me suis habituée à ressentir ce pincement au coeur, un week-end sur deux. Ce pincement qui s’estompe en un coup de pied sur l’accélérateur.

Lire la suite

Lever De Rideau 

Que s’est-il passé ces dernières semaines chez Aspipistrelle? Et le déménagement ? Et Marianne, comment vit-elle la séparation de ses parents? Comment Aspipistrelle, en tant qu’aspie, vit-elle ces bouleversements?

Lire la suite

Le Spleen De Marianne…

Scène de la vie quotidienne entre une fille HPI de 5 ans ( et demi!) et sa maman aspie:

Marianne faisant tranquillement son puzzle de 150 pièces et moi qui prie pour que ça dure plus de 30 minutes vu le prix de la boîte:

-Tu sais maman, ma vie ne tourne pas rond!

-Ah bon? Pourquoi?dis-moi ce qui ne va pas! ( j’ai quelques techniques de relance de discussion ;-))

Lire la suite

Enfant Précoce et Mémoire D’Eléphant 

Beautiful smiling mother and her daughter reading book in bed.

Mieux connaître le fonctionnement cognitif de son enfant, c’est pouvoir l’apaiser

Je lis des livres à Marianne depuis sa naissance. Même lorsqu’elle était dans mon ventre, je lisais à haute voix. J’ai par exemple, lu  » Tristes tropiques » de Claude Lévi-Strauss. Aujourd’hui, chaque soir pour le rituel du coucher, je lui lis ,en premier, une histoire puis son père, une deuxième.

Pendant longtemps, il a été très difficile de se mettre d’accord sur le choix du livre.

Lire la suite