Chiasse

silhouette of happy young woman on a swing with sunset background

Chiasse.

C’est le mot que je répète depuis le début de la semaine. Inlassablement. Quelle en est la raison? Sont-ces les premières manifestations de la folie? Je me dis « chiasse chiasse chiasse » dans la tête, chaque jour depuis six jours. Pourquoi? J’ai envie de le prononcer tout haut pour le faire sortir de ma boîte crânienne mais je n’ose pas de crainte qu’il salisse ma bouche en passant.

Le temps passe et toujours chiassechiassechiasse!

Ma voix intérieure lui donne vie, lui laisse la place. Au fil du temps, cette voix n’est plus la mienne mais une voix masculine, celle de mon père. Je comprends alors que c’est un fantôme, un mot qui revient du passé.

Lire la suite

Publicités

Capitulatio*

 

Aujourd’hui, mes chaussures à la main, j’ai foulé la terre de mes pieds nus.

J’ai posé ma joue sur la croûte râpeuse d’un arbre.

J’ai humé l’humus humide.

J’ai laissé la caresse du vent m’effleurer.

J’ai basculé la tête, les yeux clos pour mieux faire face à la chaleur du Soleil.

Lire la suite

Tabula Rasa

Face à moi, les décombres des quinze dernières années de ma vie. Sur le sol gris poussiéreux entre deux blocs de ciment, j’entrevoie une touche de jaune et de vert. Une graine s’est logée là, dans ce monde sans couleur. Ne pouvant rouler plus loin, elle a attendu de germer et d’offrir sa beauté au monde. Aujourd’hui, cette fleur qui croît  parmi les ruines s’offre à mon regard. Telle cette graine portée par le vent de la vie, coincée là, au creux des éboulis, dépitée de ce piètre terreau, je vais m’obstiner à grandir.

Lire la suite

Bon réveillon inclusif!

aspipistrelle_greetings

 

Je vous souhaite à vous, autistes un bon réveillon dans le respect et l’acceptation de vos particularités et sensibilités et/ou celles de vos enfants. Je vous souhaite un réveillon inclusif à un rythme qui vous est propre.  N’oubliez pas que vous n’êtes pas les seuls à ne pas savoir quoi dire, quoi faire, comment réagir en famille. Autorisez-vous à vous isoler, à aller marcher pour récupérer d’un salon trop bruyant, d’odeurs trop fortes, de guirlandes clignotantes. Autorisez-vous à partir avant que la fête ne soit terminée si vos enfants autistes n’en peuvent plus de toutes ces stimulations. Noël ne devrait pas être une fête où se cachent des enjeux insurmontables. Faites comme vous le pouvez.

Lire la suite

100 000

Grâce à ce blog, j’ai rencontré d’autres flamants roses.

100 000 : c’est beau. J’aime les chiffres, les statistiques. Le blog a dépassé il y a quelques jours les 100 000 vues. J’avais décidé, à l’occasion, d’écrire un article sur ce passage à 6 chiffres et puis je me suis découragée car la notoriété n’est pas ce qui me motive. J’ai songé que quelque soit le contenu, j’allais paraître fate. J’ai immédiatement pensé que l’utilisation de cet adjectif qui me semblait ,malgré tout, tout à fait pertinent mais quelque peu désuet était une bonne illustration de « mon Asperger ». J’ai ensuite réfléchi à son utilisation au féminin, plutôt rare dans la littérature, et me suis alors tout à fait éloigné de ma réflexion sur le contenu de cet article. Revenons à nos moutons (désolée pour celles qui sont en train de visualiser des moutons maintenant ;-)). Qu’est-ce qui me motive à continuer l’écriture? A quoi cela sert-il de rester dans l’ombre? Que se passe-t-il en coulisse?

Lire la suite

To my ex’s next girlfriend

Searching for peace. 

 

La version française de cet article est à retrouver ici.

It has been four months since my husband and I split up. My house is not yet sold. My ex-husband still leave there with half of our furniture. I drop my daugther off there every two week-ends. Every two weeks, I ring the bell of my own house, I say hi to my ex which sounds weird. When I get into the house, I feel like I am a stranger to my own life. I have a glimpse around and can recognize some familiar pieces of furniture, the doormat on which I used to wipe my feet after a hard day at work. Then, I firmly hug my daugther while automatically saying « see you in a couple of days, sweetheart » and I get back into the car. I drive away from my dream house, away from this fairy tale that I built brick by brick by means of huge efforts and hard work: a happy family, warm home, financial comfort, deep and inconditional love. After many weeks, I get used to drive away my own house,  feeling this intense sorrow fading away while pushing the gas pedal.

Lire la suite

Physicienne autiste, loin de ma tour d’ivoire

Quelle est votre image du scientifique? Image tirée du film: « Dr Frankenstein » (1931), universal pictures.

Le métier de scientifique est-il idéalement adapté aux autistes Asperger?

Il y a peu, une femme Asperger m’a fait part de son souhait de se réorienter professionnellement et a évoqué la possibilité de devenir chercheuse car cela lui semblait être la voie ouverte à plus d’autonomie, de liberté et d’indépendance, surtout face aux collègues défaillants. Cette vision du métier de chercheur est très éloignée de la réalité et je ne suis pas certaine que la recherche en organisme public soit un milieu professionnel plus adapté aux autistes Asperger que d’autres. C’est pourquoi, par le biais de cet article, je vais énoncer les qualités que doit posséder une scientifique moderne et les défis associés pour une autiste.

Lire la suite