IIIIIIIII filiforme IIIIIIIII

Sur mes photos de classe, j’apparais les cheveux courts et châtains. Je n’ai jamais eu de mal à me coiffer. Cette masse de matière a toujours été bien disciplinée, se laissant lisser sans contrainte à la chaleur du sèche-cheveux. J’ai toujours eu des cheveux bien raides, tombant bien à plat sur le haut de mon crâne, épousant ainsi sa forme d’œuf. Face à cette platitude déconcertante et enviant le volume de matière de certaines autres têtes, j’ai suivi les conseils des expertes et j’ai opté pour des coupes dégradées aux pointes effilées, stratagèmes capillaires éphémères faisant continuellement place au plat à mesure que les cheveux repoussaient.

Lire la suite

Publicités

Tabula Rasa

Face à moi, les décombres des quinze dernières années de ma vie. Sur le sol gris poussiéreux entre deux blocs de ciment, j’entrevoie une touche de jaune et de vert. Une graine s’est logée là, dans ce monde sans couleur. Ne pouvant rouler plus loin, elle a attendu de germer et d’offrir sa beauté au monde. Aujourd’hui, cette fleur qui croît  parmi les ruines s’offre à mon regard. Telle cette graine portée par le vent de la vie, coincée là, au creux des éboulis, dépitée de ce piètre terreau, je vais m’obstiner à grandir.

Lire la suite

Bon réveillon inclusif!

aspipistrelle_greetings

 

Je vous souhaite à vous, autistes un bon réveillon dans le respect et l’acceptation de vos particularités et sensibilités et/ou celles de vos enfants. Je vous souhaite un réveillon inclusif à un rythme qui vous est propre.  N’oubliez pas que vous n’êtes pas les seuls à ne pas savoir quoi dire, quoi faire, comment réagir en famille. Autorisez-vous à vous isoler, à aller marcher pour récupérer d’un salon trop bruyant, d’odeurs trop fortes, de guirlandes clignotantes. Autorisez-vous à partir avant que la fête ne soit terminée si vos enfants autistes n’en peuvent plus de toutes ces stimulations. Noël ne devrait pas être une fête où se cachent des enjeux insurmontables. Faites comme vous le pouvez.

Lire la suite

Sur La Voie De L’Acceptation

Bienvenue à Acceptation. Bon séjour!

Mille jours. C’est le temps qu’il m’aura fallu pour accepter mon diagnostic de syndrôme d’Asperger reçu à l’âge de 36 ans. Il y a trois ans, j’ai découvert mon talon d’Achille: mon syndrôme d’Asperger. Des psychiatres et psychologues ont déterré les vestiges de mon âme tels de méticuleux archéologues mettant à jour des ossements multimillénaires, me laissant avec ces morceaux poussiéreux dans l’attente de reformer un tout qui révelerait un quelconque secret.

L’acceptation, c’est pour moi, ne plus avoir honte de qui je suis, ne plus avoir peur du regard de l’autre, ne plus avoir la boule au ventre à l’idée que mon « terrible secret » soit dévoilé. Le Joker peut bien arracher le masque de Batman, il n’éteindra pas le désir irrépressible de justice de Bruce Wayne. Plusieurs éléments et évenements m’ont mis sur cette voie et je vous en fais part dans cet article.

Lire la suite

Bon Sang, Où Est Ma Planète?

 

Planète Aspergirl, où es-tu ?

Femme Asperger française, suis-je seule sur cette Terre? Suis-je une extra-terrestre?



Cet article traite de mon sentiment d’invisibilité en tant que femme Asperger dans la société. J’ai voulu écrire cet article suite à un évênement que j’ai vécu. Dernièrement, je suis allée à une conférence donnée par Josef Schovanec dans une université française de sciences humaines et sociales. Pour ceux qui ne le connaisse pas, Josef Schovanec est philosophe, écrivain et militant pour la dignité des personnes autistes. Il est lui-même autiste Asperger et participe bénévolement à des actions de sensibilisation à l’autisme à travers de conférences qu’il donne.

Lire la suite

Autiste, Comme Ta Mère…

 

L’arbre rage. Photo by Aspipistrelle. Tous droits réservés

Sens-tu, ma fille, cette rage qui te ronge?

Cette rage, cette rage!

Celle qui te laisse les avant bras rouges

Tant tu les as griffés

 

Sens-tu, ma fille, cette rage qui te ronge?

Cette rage, cette rage!

Celle qui te fait hurler des mots obscènes sans barrage,

Aux personnes aimées

 

Sens-tu, ma fille, cette rage qui te ronge?

Cette rage, cette rage!

Celle qui te fait te comporter comme un enfant en bas âge,

Un bébé capricieux

 

Sens-tu, ma fille, cette rage qui te ronge?

Cette rage, cette rage!

C’est moi qui te l’ai transmise en héritage,

Et chaque jour je m’en veux!

Aspipistrelle