Qui suis-je?

Je suis Aspipistrelle, maman en cours de diagnostic du syndrome d'Asperger. Photo by Aspipistrelle.

Je suis Aspipistrelle, maman autiste Asperger. (c) tous droits réservés

Je suis Aspipistrelle, femme de 38 ans, chercheuse en physique et maman d’une petite Marianne de 5 ans. J’ai commencé l’écriture de ce blog pour partager ma route vers le diagnostic du syndrôme d’Asperger. Depuis 2013, je sais que je suis autiste. Depuis 2013, je me reconstruis et vous invite à me suivre dans cette étape importante de ma vie.

Comme vous l’aurez compris par le nom de ce blog, la chauve-souris est mon animal fétiche. Elle est souvent associée à une image négative dans la croyance populaire alors qu’elle est tout à fait inoffensive et très utile tout comme la personne autiste.

7980385194_9bba424828

Aspipistrelle, femme chauve-souris. (c) Tous droits réservés

 Je conserve l’anonymat pour garder une certaine liberté de ton et pour préserver ma famille et surtout ma petite fille.

Bonne lecture à tous.

Pour ceux qui souhaite des nouvelles plus fréquentes, il y a ma page Facebook que j’actualise avec du contenu complémentaire au blog:

Lien vers ma page facebook

6 réflexions sur “Qui suis-je?

  1. Blog très intéressant à parcourir !

    Je ne pense pas être Asperger, ou du moins, je n’ai pas l’intention d’entamer un quelconque diagnostic. Néanmoins, j’ai quelques caractéristiques Aspies (stéréotypies, fatigue liée à tout ce qui est interactions sociales, besoin d’une bulle personnelle de protection) et je trouve toujours ça plaisant de lire les témoignages de personnes Asperger ou en cours de diagnostic.
    Ce qui m’a intriguée également est cette histoire d' »animal fétiche ». Me concernant, il ne s’agit pas réellement d' »animal fétiche », mais je m’identifie profondément au hibou et au chacal. Ma perception du monde, mes stéréotypies, ma manière d’être au monde me font m’identifier viscéralement à ces deux animaux, au point que je me définis moi-même comme étant un animal-humain. Je suis une personne-animale dans ma manière de vivre, dans mon hypersensibilité, dans ma manière de me réfugier dans une « bulle de présent » quand tout va trop vite. Il y a justement de l’oiseau dans cette partie « Aspie » de ma personne. Je retrouve du battement d’ailes dans le balancier que j’effectue quand je suis stressée. Je retrouve les plumes hérissées d’un oiseau quand on m’approche par derrière, me surprend ou m’effraie. Il y a une sorte de « moi oiseau » quand j’observe, me tais, écris.

    Bref. Je suis une « personne-animale », et je trouve ce blog franchement agréable à lire.
    Merci pour ce travail !

    J'aime

  2. Bonjour

    Merci pour votre blog. Je trouve beaucoup de similitude avec mon vécu; moi aussi, c’est la naissance de mon enfant qui a fait « tomber le masque ». Tout ce que je contrôlais avant m’est devenu vraiment difficile.. Je n’arrive plus aussi bien qu’avant à « prendre sur moi » comme je le dis souvent.. Je ne sais pas si je suis Asperger, mais j’ai énormément de similitudes avec ce que vous décrivez vous même et ce que je vois sur d’autres blogs. Je ne sais pas trop s’il est utile de se faire diagnostiquer; ca a l’air long et compliqué, et puis surtout, je crains d’être regardée comme une handicapée alors que j’ai toujours réussi à « gérer » mes difficultés jusqu’ici. Je pense surtout que les gens ne me croiraient tout simplement pas tant je suis douée pour les dissimuler et garder le contrôle. On pense simplement que je suis une mère stressée ou débordée et que la maternité m’a bien changé alors qu’en réalité, j’ai toujours été comme ça, simplement, quand je n’avais pas d’enfant, j’avais plus de temps pour me « ressourcer » et recharger les batteries avant de repartir dans le monde. Je me rends compte que ce que vous appelez les « meltdown » ressemblent très précisément à ce que je vis périodiquement, après des périodes où je suis très bien, sociable, volubile même, même si je sais bien moi même que cela reste de la compensation.. Mais depuis un an – donc la naissance de mon enfant – ces périodes de décompensation sont de plus en plus fréquentes! Comment faites vous pour avoir des moments rien qu’à vous, sans conjoint, ni enfant, ni personne? Avez-vous réussi à trouver un équilibre entre enfant, travail et conjoint, et comment? Est-ce juste une question d’organisation comme vous l’écriviez?

    J'aime

    • Bonjour Viou et merci de votre commentaire.
      Je me retrouve beaucoup dans vos propos et surtout quand vous expliquez que si vous disiez que vous êtes handicapée, et bien personne ne vous croirait tant vous savez dissimuler. Et bien moi, c’est pareil, souvent, quand je fais mon  » coming out », on ne me croit pas. On me dit que j’ai été diagnostiquée parce que c’est à la mode et que les psychiatres ont envie de voir des Asperger partout. Alors maintenant, je ne le dis plus. Seules, les personnes de mon entourage très proche savent.
      Le diagnostic est long à obtenir mais les démarches ne sont pas compliquées. Pour moi, il est très utile car je pense qu’il a sauvé mon couple. Aujourd’hui, je peux juste dire à mon conjoint que je suis en surcharge et ça suffit. Je ne passe plus pour une folle excentrique et égoïste. Mon médecin du travail m’a fait cette remarque qui m’a beaucoup fait réfléchir par la suite:  » Mme Aspipistrelle, aujourd’hui, vous arrivez à bien compenser au travail, à la maison mais dans 5 ans ou dans 10 ans? Savez-vous si vous serez capable d’en faire autant? Vous devez vous déclarer travailleur handicapé dès aujourd’hui auprès de votre employeur pour vous protéger dans le futur ». Le diagnostic permet une meilleure acceptation de soi-même ( et la connaissance de ses limites), la possibilité d’amenagement du poste de travail ( à noter que l’employeur n’est pas informé de la nature du handicap) un soutien familial. C’est pourquoi, je conseille à quiconque hésite, de franchir le pas du CRA.
      Comment je fais pour avoir du temps pour moi sans enfant ni conjoint? A vrai dire, cela reste assez rare. S’agit-il d’une question d’organisation uniquement? En grande partie oui et le deuxième point, c’est de connaître ses limites et de ne pas abuser des relations sociales qui donnent véritablement la gueule de bois. Encore récemment, j’ai trop consommé de réunion enfant- maman, d’aires de jeux bruyantes, de magasins de jouets et sans crier gare, j’ai eu un beau meltdown qui a duré 2 jours.
      Est- ce que votre bébé est un bébé cool ou plutôt aux besoins intenses? Et avez parlé de vos questionnements à votre conjoint?

      À bientôt,
      Chaleureusement,
      Aspipistrelle

      J'aime

  3. bonjour ton blog ma apporter des réponses en quelque sorte à ce que je vie depuis un peu comme toi que mon premier enfant sois née … a l’époque ce fut terrible mon bébé est née sans vie je les vécu comme dans une bulles pour faire court . puis j’ai eux deux autres enfants qui sont née prématuré avec des soucis de santé ce fut aussi très dur je pensé y arriver . mais je me suis vite submergé de mon stress les année passe est je suis toujours vite stresser énerver et de lire ton blog j’aurais pu écrire mot pour mot ce que tu as écris .
    la suite de ma vie les enfants ont 6 et 4 ans , mon conjoint me supporte bien temps que mal …
    puis au jours le jours je me suis auto diagnostiquer sur tout les sites en ligne qui me dit bien que je suis autiste asperger …. j’ai honte car au paravent je penser que j ‘était borderline mais apparemment non … je ne suis pas aller voir de psychiatre parce que j ai honte peur et je ne sais pas quoi leurs dire je me vois pas en train de rentrée dans le cabinet et lui dire voila je crois que je suis asperger …. à tu des conseils à me donner cela a changer quoi pour toi d’avoir était diagnostiquer dans ta vie ? à bientôt

    J'aime

    • Bonjour Laaura et merci de l’interet que tu portes à ce blog.
      Je crois que tout l’intérêt d’obtenir un diagnostic est de mieux comprendre son propre fonctionnement et donc de pouvoir agir sur les effets négatifs de l’autisme ( dans une certaine mesure) mais surtout obtenir de l’aide au besoin de spécialistes dans le domaine de l’autisme. Je n’ai rien contre l’auto-diagnostic. Pour certaines personnes, cela est suffisant et elles vivent très bien sans diagnostic officiel. Il faut savoir que les tests sur internet ne sont qu’une piste et ne permettent pas d’être sûr du diagnostic. Si tu veux obtenir de l’aide ( reconnaissance en tant que travailleur handicapé, orthophonie, suivi psy…), tu auras besoin de ce diagnostic officiel. Et puis, pour l’entourage, on est plus pris au sérieux avec un  » vrai » diagnostic. Personne ne peut le remettre en question. On ne pourra pas te dire  » tout ça, c’est dans ta tête, tu remplis les questionnaires de façon à ce que ça donne ces résultats.  » Enfin, concernant la façon de s’y prendre pour obtenir un diagnostic, il faut commencer par obtenir un lettre de soutien de ton médecin généraliste ou d’un psychiatre avant de contacter le CRA de ta région ( centre ressources autisme). Pour te dire la vérité sur comment je m’y suis prise, j’ai tout simplement dit au psychiatre:  » je crois que je suis autiste Asperger ». Finalement, j’ai bien fait de dire cette phrase qui semble bête a priori mais qui s’est averée vraie. Donc, n’ait pas honte ou peur. Les psys sont plutôt ouverts et sauront t’orienter. Tu peux rejoindre le forum ASPERANSA sur le net. Tu pourras alors demander vers quels spécialistes te tourner dans te région.
      Je reste à ta disposition si tu as d’autres questions.
      Aspipistrelle

      J'aime

    • J’ai oublié…je prépare justement un article sur ce qu’a changer mon diagnostic dans ma vie. Car cela fait un an que je sais que je suis autiste Asperger. Pour résumer, je suis beaucoup plus heureuse et sereine qu’avant. C’est comme si une lumière s’etait allumé dans le noir et m’éclairait le chemin. Je pleure moins,  » craque » moins. Je ne me dis plus  » mais qu’est-ce qui ne tourne pas rond chez moi? ». Je ne me déteste plus tout simplement.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s