Tabula Rasa

Face à moi, les décombres des quinze dernières années de ma vie. Sur le sol gris poussiéreux entre deux blocs de ciment, j’entrevoie une touche de jaune et de vert. Une graine s’est logée là, dans ce monde sans couleur. Ne pouvant rouler plus loin, elle a attendu de germer et d’offrir sa beauté au monde. Aujourd’hui, cette fleur qui croît  parmi les ruines s’offre à mon regard. Telle cette graine portée par le vent de la vie, coincée là, au creux des éboulis, dépitée de ce piètre terreau, je vais m’obstiner à grandir.

Lire la suite

Publicités

Nous, les Autistes!

 

Nous, autistes, sommes des citoyens comme les autres et façonnons aussi la société, notre société.

Lire la suite

Bon réveillon inclusif!

aspipistrelle_greetings

 

Je vous souhaite à vous, autistes un bon réveillon dans le respect et l’acceptation de vos particularités et sensibilités et/ou celles de vos enfants. Je vous souhaite un réveillon inclusif à un rythme qui vous est propre.  N’oubliez pas que vous n’êtes pas les seuls à ne pas savoir quoi dire, quoi faire, comment réagir en famille. Autorisez-vous à vous isoler, à aller marcher pour récupérer d’un salon trop bruyant, d’odeurs trop fortes, de guirlandes clignotantes. Autorisez-vous à partir avant que la fête ne soit terminée si vos enfants autistes n’en peuvent plus de toutes ces stimulations. Noël ne devrait pas être une fête où se cachent des enjeux insurmontables. Faites comme vous le pouvez.

Lire la suite

La Peur De Te Faner

 

 

Te voir.

Te chercher.

Te croiser.

Te fuir pour ne pas ressentir. Te chercher encore. Te trouver puis te regarder. Profiter de cette beauté. Hésiter, se cacher derrière des banalités. Etre avec toi à tout prix. Etre à côté de ton corps, cette enveloppe qui te contient. Dessiner du regard la courbe de ton bras. Frôler ta peau claire. Rêver de poser ma main sur ta joue et t’assurer que tout va bien.

J’envie ta jeunesse. Ce sourire sans ride. Cette insouciance de l’adulte sans enfant, sans attache. Ce rire franc que j’aimerais ne jamais voir s’évanouir. J’ai peur de te fâner en te touchant.


Je t’ai dit « I’m trouble ».

I’m trouble, I told you.

Je suis dans le trouble  ’cause I love you.


Mon esprit est en deserrance. Je ressasse. J’étouffe mon coeur à coup de raison. Qu’on m’inoccule la phtisie que je crache cet amour. Non merci, je vous le rends. J’aimerais me fuir, quitter ce monde où je peux te rencontrer. Rentrer dans d’autres sphères et m’éloigner.

Invariablement, tel Promethée supplicié à la répétition douloureuse, je te cherche, te rejoins et me replonge dans les affres de l’amour à sens unique.


La peur m’empêche de tout t’avouer

La peur de te fâner.

 

Suivez-moi sur Facebook ou Instagram ou contactez-moi : aspipistrelle@yahoo.fr

 

#MoiAussi

#MoiAussi

#balancetonporc

Le silence, la honte, la culpabilité pendant des années? Mais pourquoi au fond?

Le silence, la honte, la culpabilité pendant deux décennies. Pourquoi?

Dans le cadre de l’action #metoo #MoiAussi entraînant la prise de conscience de l’ampleur des agressions sexuelles subies par les femmes à tout âge et soutenue par les milliers de témoignages, j’ai décidé d’apporter de l’eau au moulin, pour que nos filles ne subissent plus jamais cela,qu’elles ne restent jamais dans le silence comme moi. Cet article ne sera probablement que temporaire car le voir se dérouler sous mes yeux chaque jour, voir raviver ces souvenirs dans mon jardin secret qu’est mon blog m’est insupportable. Voici, malgré tout, mon témoignage.

Lire la suite

A Ce Dîner, Encore Une Fois, J’ai Décroché…

A ce dîner, j’ai décroché.

A ce dîner, dans le brouhaha des voix, des couverts posés sur le rebord des assiettes en claquant, dans le mouvement cahotique des corps, j’ai senti mes sens s’altérer. Mon esprit s’est mis à vagabonder pour échapper à cette surcharge sensorielle.

Lire la suite

Duelle

 

Etre Asperger, c'est vivre avec une certaine dualité

Etre une femme Asperger, c’est vivre avec une certaine dualité.

 

 

Marie chante à tue-tête dans sa voiture, la musique à fond.

Manon ne supporte que les fréquences graves des voix d’homme à la radio. Elle ne l’allume plus que très rarement quand elle conduit. Le silence est plus appréciable.

Marie a une folle envie de repartir en Italie pour les vacances. Si seulement elle pouvait  revoir Florence et la tour de Pise, les paysages de Toscane et remonter au sommet du Vésuve, déambuler dans  le forum romain.

Lire la suite