100 000

Grâce à ce blog, j’ai rencontré d’autres flamants roses.

100 000 : c’est beau. J’aime les chiffres, les statistiques. Le blog a dépassé il y a quelques jours les 100 000 vues. J’avais décidé, à l’occasion, d’écrire un article sur ce passage à 6 chiffres et puis je me suis découragée car la notoriété n’est pas ce qui me motive. J’ai songé que quelque soit le contenu, j’allais paraître fate. J’ai immédiatement pensé que l’utilisation de cet adjectif qui me semblait ,malgré tout, tout à fait pertinent mais quelque peu désuet était une bonne illustration de « mon Asperger ». J’ai ensuite réfléchi à son utilisation au féminin, plutôt rare dans la littérature, et me suis alors tout à fait éloigné de ma réflexion sur le contenu de cet article. Revenons à nos moutons (désolée pour celles qui sont en train de visualiser des moutons maintenant ;-)). Qu’est-ce qui me motive à continuer l’écriture? A quoi cela sert-il de rester dans l’ombre? Que se passe-t-il en coulisse?

Lire la suite

Je ne suis plus autiste, enfin…jusqu’à demain

Ce titre se veut un brin provocateur. A travers cet article, j’aimerais aborder les variations dans le temps des symptômes liés à l’autisme. Ces variations en intensité des symptômes sont à la base de nombreux malentendus, entre neurotypiques et autistes mais aussi entre autistes. Par exemple, lors de l’anamnèse nécessaire au diagnostic de syndrôme d’Asperger, des parents peuvent témoigner du comportement « normal » de leur fille durant l’enfance alors que cette même femme s’identifie autiste depuis qu’elle doit faire face à de nombreuses responsabilités comme élever ses enfants, assurer au travail et maintenir son couple à flot, tout cela à la fois.

Lire la suite

Aspergers: What I Keep to Myself

muet, pas un mot

Over the years, I’ve learn, using an trial and error approach, what to keep for myself in order to avoid hurting feelings of someone I love, look eccentric,weird or pretentious at family reunions. I’ve learned over the years to hide my hyper/hypo sensitivities. I wrote a non exhaustive list of  what I keep to myself.

Lire la suite

Physicienne autiste, loin de ma tour d’ivoire

Quelle est votre image du scientifique? Image tirée du film: « Dr Frankenstein » (1931), universal pictures.

Le métier de scientifique est-il idéalement adapté aux autistes Asperger?

Il y a peu, une femme Asperger m’a fait part de son souhait de se réorienter professionnellement et a évoqué la possibilité de devenir chercheuse car cela lui semblait être la voie ouverte à plus d’autonomie, de liberté et d’indépendance, surtout face aux collègues défaillants. Cette vision du métier de chercheur est très éloignée de la réalité et je ne suis pas certaine que la recherche en organisme public soit un milieu professionnel plus adapté aux autistes Asperger que d’autres. C’est pourquoi, par le biais de cet article, je vais énoncer les qualités que doit posséder une scientifique moderne et les défis associés pour une autiste.

Lire la suite

Lever de rideau 

Que s’est-il passé ces dernières semaines chez Aspipistrelle? Et le déménagement ? Et Marianne, comment vit-elle la séparation de ses parents? Comment Aspipistrelle, en tant qu’aspie, vit-elle ces bouleversements?

Lire la suite

Mon anonymat

Motion Shot Of Dyed Hair

Souvent je me pose la question de savoir si je dois ou non lever mon anonymat sur ce blog, faire mon coming out public et poster des portraits de moi.

Lire la suite

Ma bouche, cette ennemie.

Je parle rarement de mon métier de physicienne dans ce blog. Pour être franche, j’en ignore la raison. Après réflexion, je pense que je m’auto-censure. Pourquoi? Parce que j’ai, maintes fois, vu et subi la réaction de mon interlocuteur quand je lui annonçais mon métier: une réaction de retrait, le besoin pour l’autre de se mettre à un autre niveau (« ha toi, t’es un cerveau/ une tête/une intello, moi, je ne suis pas comme toi… »). Lire la suite