Hors-Cadre

Elf woman in forest outdoors

Chacun a sa petite boussole intérieure qui lui permet de naviguer dans le monde mais toutes ne pointent pas vers le même nord. Dans cet article, je relate mon expérience personnelle concernant le fait d’être hors norme.

Après l’avoir broyée, concassée, pilonnée, j’ai pris la norme au creux de ma main. J’ai collée l’intérieur de mon poignet à mon menton puis j’ai déplié mes doigts et soufflé. La poussière légère s’est éparpillée dans les airs. Pfou, envolée.

La norme, la moyenne, les comportements adaptés, le fait d’être typique. Tout cela, je le souffle loin de mon coeur.

Je suis une a-normale. Je sors du cadre. Je n’ai même pas un pied dedans, un bout de corps qui serait accidentellement dans le champ. Je suis bien loin du photographe et de son objectif.

Longtemps, la norme, telle un élastique m’a rappelée vers elle me forçant à continuellement adapter  ma façon de communiquer, de consommer, de m’habiller et même de me distraire. J’ai calqué des comportements, des expressions, des façons de faire. J’ai adapté mon rythme sur l’emploi du temps du collègue, la quantité d’activités sur celle de mes amies. J’ai établi l’heure du dîner  sur le classique « 19h00 » en taisant mes besoins physiologiques. J’ai revu mes objectifs à la baisse les voyant disproportionnés en comparaison des standards des autres jusqu’à les rendre socialement acceptables. J’ai tû ma folie des grandeurs, enfoui à coup de talons mes idéaux. Je buvais l’apéro pour faire passer tout ça.

Fondamentalement, dans ma nature propre, je suis hors norme.

J’ai cessé de me comparer aux autres, de copier leurs comportements. J’ai cessé de penser que mes réactions étaient inadaptées, trop intenses, injustifiées, étranges.

Je n’essaie même plus d’attirer l’attention du photographe. Cela ne m’intéresse pas qu’il change son point de vue et qu’il me recadre.

J’accepte doucement cette vie hors champ, cette nature presque surnaturelle, cette complexité intérieure et ce mental autrefois déroutant, envahissant que j’apprivoise.

J’accepte doucement cette vie hors champ, cette nature presque surnaturelle, cette complexité intérieure et ce mental autrefois déroutant, envahissant que j’apprivoise. Je commence à réaliser sa puissance et sa richesse comme si l’accepter, le laisser vagabonder, lui donner son aise décuplait ses pouvoirs créatifs tout en apaisant mon corps.

Je pense à toutes celles et tous ceux qui tentent, souvent sans en être conscients, de se conformer et qui s’abîme à échouer. Je pense à ceux qui souffrent de se voir imposer par un tiers la façon de voir, de faire, de manger, de dire, de rire sous prétexte que « tout le monde fait comme ça ».

Non, je ne fais pas comme les autres et c’est bien aujourd’hui ma force. Quels sont les rouages sociaux qui m’ont fait douter tout ce temps de ma valeur?

Chacun devrait s’entraîner à regarder l’autre dans sa différence et l’accepter en refoulant l’envie de le forcer à se conformer à sa propre image. Cette image qui n’est autre que sa boussole intérieure qui permet de naviguer naturellement dans le monde. Chacun a sa boussole mais toutes ne pointent pas vers le même nord.

A la naissance, il m’a été distribué pour survivre ici-bas un paquetage bien différent de celui de mes congénères remplis de lourds objets hétéroclites dont j’ai longtemps ignoré l’usage. Aujourd’hui, j’ai tout sorti et compris qu’il suffisait de les emboîter, de les assembler pour en faire des outils dont l’usage dépassait les capacités des pièces individuelles. J’ai collé ces courts rondins pour en faire en bâton de pèlerin. J’ai assemblé ces lentilles dans ce cylindre pour voir plus loin.

« Plus je vieillis et plus j’accepte mon mode de vie que les autres ne comprennent pas »


Suivez-moi sur Facebook ou Instagram ou contactez-moi : aspipistrelle@yahoo.fr
Publicités

4 réflexions sur “Hors-Cadre

  1. Je suis une couche tard ^^
    puissent mes enfants mener une vie heureuse, de la façon dont ça leur chante, avec la même conviction que celle que je lis dans ces lignes 😊
    Merci pour ce texte ☺

    J'aime

  2. Merci pour vos mots qui apaisent mes maux. Cependant, en ayant envie de placarder ce slogan « Chacun devrait s’entraîner à regarder l’autre dans sa différence et l’accepter en refoulant l’envie de le forcer à se conformer à sa propre image. » sur une pancarte tout en gueulant à qui veut l’entendre que merde j’ai bien le droit d’agir à ma façon, que j’explose de toutes leurs remarques qui pointent du doigt mon incapacité à répondre positivement aux conventions sociales, je constate que moi aussi je m’évertue à les faire entrer dans MES cases, parce que bordel ca se fait pas ce qu’ils sont en train de faire.
    Dans mon besoin d’être reconnu telle que je suis dans mes forces et faiblesses, dans mes angoisses et lubies, je sappe la différence des autres car je ne la comprends pas, car elle ne fait pas sens…. pour moi….
    Voilà toute la complexité de mon existence, qui suis-je pour réclamer aux autres ce que je suis incapable de leur donner…?

    J'aime

    • Chère Dé(con)struction, il faut effectivement que le travail d’acceptation se fasse dans les deux sens. C’est un long travail qui demande de la persévérance. Les frustrations issues des malentendus sont sources de conflit. Si seulement c’était plus simple.

      Il faut du temps pour apprendre à naviguer entre les différences des autres. Vous y parviendrez aussi. Laissez-vous du temps pour vous accepter vous-même ce qui vous permettra ensuite, d’accepter les autres avec leur différente façon de fonctionner.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.