Trans Sensibilité

Connectée en permanence aux émotions des autres

L’écriture sur ces pages m’a forcée à réaliser une introspection pointue. J’aime comprendre le monde, et par conséquent, le travail de connaissance que je pratique sur les autres, je le pratique sur moi-même aussi. Récemment, j’ai découvert que j’avais la particularité d’absorber littéralement les émotions des autres. Je suis une éponge à émotions. Certaines personnes sont capables de rentrer dans une pièce pleine de monde et de sentir, ressentir l’ambiance générale, la présence d’alchimie entre les gens  ou la tension entre certaines personnes. Certains disent que c’est comme « avoir des antennes ». C’est ce qui m’arrive aussi, on peut parler d’hypersensibilité à l’environnement ambiant. J’ai trouvé que, chez moi, cela allait encore un peu plus loin qu’une simple sensation: j’absorbe l’ambiance.

Les émotions des personnes que je côtoie devienne mes propres émotions. Certains hypersensibles peuvent rentrer dans une salle de réunion et sentir qu’une certaine tension y règne sans pour autant devenir tendu eux-mêmes ou sur le qui-vive. Pour ma part, j’adopte l’état d’esprit des gens dans la pièce. L’émotion de mon interlocuteur devient mienne. Je ne me mets pas à la place de quelqu’un, je ressens ce qu’il ressent. Je ne caractériserais pas cette expérience d’empathie car bien souvent, cela se fait sans qu’il y ait forcément d’échanges verbaux. Je n’ai pas besoin d’une mise dans le contexte, d’une explication de pourquoi la personne en face de moi est dans tel ou tel état émotionnel. C’est comme si la personne en face de moi m’envoyait une onde que mon corps absorbait. Cela semble totalement farfelu mais c’est bien comme cela que j’appréhende les gens. Quelqu’un qui marche dans le couloir, une autre personne que je croise à la machine à café, le couple devant moi à la caisse du supermarché. C’est épuisant.

Il n’y a pas si longtemps, je pensais que tout le monde fonctionnait comme cela, percevait ces choses-là.

Maintenant que j’ai accepté ce mode de perception, je comprends mieux pourquoi il y a certaines personnes que je fuis allègrement et d’autres que je viens à peine de rencontrer et avec qui j’aimerais passer le reste de ma vie. Je comprends aussi pourquoi, il m’est nécessaire souvent de complètement me retirer du monde. Ne plus interagir avec aucun autre être humain pour me protéger et pour avoir la possibilité de me reconnecter avec mes propres émotions, pouvoir faire le tri entre les émotions des autres et les miennes, évacuer celles qui ne m’appartiennent pas. J’ai besoin de me protéger d’autrui.

J’ai l’impression de sonner comme une illuminée, c’est dérangeant moi qui suis physicienne, rationnelle, logique.

Je ne sais pas quoi faire de ce fardeau alors je le dépose là. Le temps que je fasse la lumière complète sur ce phénomène.

Je ne sais pas si ce fonctionnement est propre à l’autisme. Y-a-t-il d’autres autistes qui ressentent également cela?

Publicités

7 réflexions sur “Trans Sensibilité

  1. Oui, il y en a. Chaque autiste est unique, il ne faut pas l’oublier. Je ne crois pas que ce fonctionnement soit propre à l’autisme. Il y a plein de choses qui sont occultés par la bien-pensence que nous dicte les normes. Ils disent comment avoir des émotions, pourquoi les avoir, quelles expériences sont permises. Lesquelles sont des signes de ‘maladie mentale’. L’important c’est d’avoir un esprit critique, sans pour autant être sceptique de tout. Parce que le rasoir d’Occam, ça n’a jamais été un principe de la nature. Je ne crois pas être clair avec ce commentaire. Je suis un peu déçu, parce que j’avais acheté un film, on a commencé à le regarder, et on ne peut pas le terminer. Le disque est défectueux. 😦 Le film est Die-Hard en Blu-ray, et m’avait coûté 7$ moins un sous (plus les taxes). Ce n’est pas très grave, je connais ce film par cœur. Mais je suis déçu. Au début du film, il y a une annonce du FBI comme quoi le piratage ça fait des victimes. Et là, presque rendu au moment où Hans Gruber dit à l’informaticien « tu voulais un miracle, moi je t’offre le F.B.I. », le disque détraque. Je suis déçu en ce moment.

    J'aime

  2. Oh oui il y en a ! En tous cas c’est mon cas ! Et c’est très fatigant et envahissant… Et pour quelqu’un comme moi qui intellectualise (trop) tout, difficile d’admettre que tu ressens quelque chose, parfois très fort, sans pouvoir l’expliquer « rationnellement »… J’en ai parlé dans mon premier article il y a quelques temps, je suis une éponge également, j’absorbe tout (tics de langage, intonations, émotions, etc…)

    J'aime

  3. J’ai longtemps cru que je ne pouvais être autiste (je ne suis pas diagnostiquée) parce que je fonctionne comme ça, alors que l’idée courante était que les autistes n’ont « pas d’empathie ». En fait, je m’aperçois maintenant qu’une bonne partie a cette réception viscérale des émotions, ces « antennes » (pour moi, je le ressens plutôt dans le ventre et vers le cœur, ce sont comme des ondes. Parfois, d’ailleurs, je pense que j’ai mal au ventre. Mais c’est l’agressivité de qqun environnant qui a irradié vers moi ^^ ). Parfois ça aide à comprendre les situations sociales, ou à répondre aux besoins de quelqu’un (face à une personne agacée, je peux assez vite détecter si en réalité elle est triste, blessée, fragile plutôt que agressive-attaquante…), mais souvent aussi pas : d’une part parce que les gens cachent leurs émotions réelles, que c’est légitime, et qu’on devrait se comporter socialement d’après la personnalité de surface visible de quelqu’un (mais je ressens très fort les personnes « doubles », « fausses », ça me met dans un état de panique, quand tout le monde autour les trouve « cool ») ; d’autre part parce qu’on peut mal interpréter la raison de l’émotion qu’on perçoit (quand je sens que mon copain est énervé, je pense systématiquement que c’est à cause de moi, alors que c’est peut-être juste le travail, sa mère, ou la fatigue 😉 )

    Bref, merci pour ton témoignage, je m’y retrouve 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Merci pour tous vos témoignages…. je me rends compte que je ne suis pas seule … et ça fait du bien!!!
    J’ai été longtemps dans la même situation que vous toutes et j’ai eu la chance de rencontrer de belle personnes (énergététicienné acuponctrice) et de découvrir le reiki et de commencer à mis former pour arriver à me « détacher » des émotions des autres. Cela m’a fait le plus grand bien car je travaille auprès de personnes handicapées…. donc beaucoup d’absorption pour ma part …
    Est tout cas merci à vous toutes.

    J'aime

  5. Oui je suis moi même dans la même situation ….il faut éviter les endroits surpeuplés mais ça tu le sais déjà …..et prendre la fuite quand cela devient trop envahissant …ont a pas d autres solutions … Bonne journée🔌

    J'aime

  6. Bonjour, je suis choquée… Avez vous fait cette image ? J’ai découvert, compris que j étais asperger l’an dernier et j’ai créé une peinture photoshopee très semblable à celle ci que je n’avais jamais vu. La description de l’hypersensibilite est égale à celle que je vis. J’ai par conséquent eu d’énormes difficultés professionnelles. J’aimerai pouvoir échanger avec vous. Je suis actuellement « seule » plis d’amis. Heureusement j’ai mon conjoint et mes enfants mais cette différence me fatigue et je n’ai même plus la force parfois de vouloir l’exprimer. Je m’ecarte simplement.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s