La pensée en Images D’Une Autiste Asperger Et Le FN: Quel Lien?

 

Je suis autiste Asperger et j’ai une façon particulière de penser. Il y a encore un an, avant mon diagnostic, je pensais que tout le monde fonctionnait comme moi, enregistrait les images comme moi et que, la simple évocation d’un mot déclenchait l’apparition de tout un panel d’images. Mais non, la plupart des gens ne visualise pas le rayon confiserie à la simple évocation du mot chocolat. Ils ne visualisent pas, en même temps qu’ils parlent, tous les différents emballages du supermarché.

Ils ne visualisent pas les plaquettes bon marché, en bas du rayonnage, emballées soit dans du papier kraft soit dans du plastique transparent. Ils ne visualisent  pas les plaquettes des grands chocolatiers suisses à hauteur d’yeux dans leurs emballages blanc et rouge montrant des montagnes en arrière plan et situées à côté des plaquettes de la marque distributeur. Enfin, ils ne visualisent pas les différentes couleurs d’emballages des différentes marques. Moi, si!

C’est pas très pratique car, souvent, cela complique beaucoup les choses. Ainsi, si on me demande quel chocolat j’aime, je vais passer mentalement en revue tout le rayon du supermarché avant de répondre. Il se peut aussi que ma réponse soit retardée car en passant, je vais analyser la stratégie commerciale de plaçement des produits au sein du rayon « chocolat » de France et tiens, même des autres pays dans lesquels j’ai vécu et je risque par conséquent, de perdre le fil de la conversation.

Bref, je fonctionne comme cela pour tous les mots, idées ou même notions. Quand on a le temps, pour des mots sympas (« montagnes », « chamallows », « chaton »), c’est marrant de voir toutes ces images même si cela n’a pas grand intérêt dans la vie de tous les jours. Par contre, c’est beaucoup moins marrant pour d’autres mots comme « torture », « accident », « cancer »car le même mécanisme va s’opérer à leur prononciation. Je vais ainsi voir sur mon écran mental s’afficher tout un tas d’images relatives au sujet. En ce moment, dans le contexte des élections régionales en France, il s’agit du mot « fascisme ». Je peux vous dire que je vis des moments difficiles car voir des corps de juifs nus décharnés alignés attendant la revue matinale au camp de concentration, c’est autre chose que de visualiser des tablettes de chocolat alignées sur un rayonnage de supermarché.

J’ai grandi à une époque où, en cours d’histoire, le prof n’hésitait pas à nous faire visionner le documentaire « de Nüremberg à Nüremberg ». Les DEUX parties, en entier, sans pouvoir fermer les yeux. Comme j’ai grandi en Lorraine, j’ai grandi avec l’histoire de la guerre. Je suis allée visiter à plusieurs reprises Verdun. Les tranchées, les bombes, les pous, les photos des « gueules cassées », les crânes alignés sur plusieurs mètres de haut dans l’ossuaire de Douaumont. À l’époque, très tôt, nous étions confrontés à l’inhumain sans ménage mais toujours de façon encadrée.

Lorsque j’avais encore la télévision il y a une quinzaine d’années, et dans mon souci de comprendre l’Homme avec un grand H, je regardais souvent une émission intitulée « les mercredis  de l’histoire » sur Arte, chaîne franco-allemande qui traitait, en autres sujets, de la montée du nazisme, des sonderkommando, de Mussolini…

Alors quand j’entends aujourd’hui parler de la montée du Front National en France, je vois sur mon écran cérébral en vrac: des corps de juifs poussés à la pelleteuse par des juifs dans une fosse commune, des femmes nues qui se piquent les doigts pour se mettre un peu de sang rouge aux joues lors des revues dans les camps, Roberto Benigni faire le guignol à côté des nazis dans  » la vie est belle », la couverture du livre de Primo Levi  » si c’est un homme », la pomme de terre moisie retrouvée comme un trésor par Wladyslaw Szpilman dans « le pianiste », le tube de Véronal de Stefan Zweig, les tables d’expérimentation médicale nazies, les barils de Zyklon B, les bubons de la peste à Oran. Je vois une machine Enigma, des visages au regard vide, des mères serrant leurs enfants nus sous des douches qui ne coulent pas, des trains de bestiaux grinçant bondés d’êtres humains.

Comme il est parfois dur de vivre avec toutes ces images en soi en permanence! Elles s’affichent sans que j’y puisse rien faire. J’essaie de penser à autre chose, à un autre mot, tiens à des montagnes enneigées. Mais ça n’efface pas les premières images. Tout s’affiche bordel, les corps nus et les montagnes!

Elles font partie de moi. Comment les autres font-ils pour les oublier? Comment les autres font-ils pour voter pour le Front National tout en connaissant notre histoire? Possèdent-ils un bouton « delete » que je n’ai pas?

Je souhaite vraiment que dimanche prochain, les français rallument leur conscience et votent pour un parti républicain, même à contre-coeur. Sinon, je ne sais pas si je pourrais vivre avec ces claquements de bottes, ces drapeaux rouge, blanc et noir, ces fils barbelés et ces tas de chaussures, lunettes et cheveux humains à chaque fois que j’écouterai les nouvelles à la radio et que j’entendrai prononcer le nom de notre président de région.

Suivez-moi sur Facebook ou Instagram ou contactez-moi : aspipistrelle@yahoo.fr
Publicités

4 réflexions sur “La pensée en Images D’Une Autiste Asperger Et Le FN: Quel Lien?

  1. vous préférez certainement les drapeaux verts et les personnes décapitées au nom de la religion d’amour l… mon fils est asperger aussi votre naïveté est un des traits de votre syndrome. Le monde n’est pas bon et le FN notre seul espoir et encore plus le votre…
    que dieu pas l’egorgeur l’autre vous bénisse

    J'aime

    • Charles, cherchez les déclarations de Le Pen père au sujet du handicap… (de la différence en général) Je ne pense pas que l’on puisse déclarer que le FN représente l’espoir des autistes, pas plus que des Français… Ou alors quelle triste vision de l’humanité…

      J'aime

      • Pardon, je voulais écrire: « pas plus que des Français en général ».
        Quant à la naïveté sur ce sujet, je ne suis pas certaine qu’elle soit le fait d’Aspipistrelle…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s