J’Aimerais Crier Sur Les Toits…

4730699363_a510413720_z

Autoportrait (c) Aspipistrelle tous droits réserves

Voici une liste non exhaustive de tout ce que je pense souvent mais que je ne dis jamais. Des choses qu’on aimerait crier sur les toits quand on est autiste Asperger mais qu’on ne dit pas quand on a connaissance de la bienséance et des règles sociales imposées par la société neurotypique:

  • Je ne dis pas que porter des gants est un véritable soulagement. J’ai moins l’impression que les objets me pénètrent.
  • Je ne dis pas que vous riez trop fort.
  • Je ne dis pas que je ne comprends pas ce que vous me racontez, tout est confus quand vous me parlez tous en même temps.
  • Je ne dis pas que je deteste porter des collants. Pas de chance, je suis une femme!
  • Je ne dis pas que j’ai l’impression que les poignées de mon sac à main me lacèrent les doigts chaque jour.
  • Je ne dis pas que ce soleil de printemps m’aveugle, me brûle les yeux.
  • Je ne dis pas que le vent marin me fait mal à la peau.
  • Je ne dis pas que j’aime boire de l’alcool car il a le pouvoir de me libérer de mon flot incessant de pensées et de ma voix intérieure qui analyse tout en permanence. J’aimerais être sous l’influence permanente de ce breuvage libérateur.
  • Je ne dis pas que j’aime passer mon samedi à travailler et puis tout mon temps libre.
  • Je ne dis pas que je ressens des émotions fortes pour des personnes que je connais à peine.
  • Je ne dis pas que je maudis les propriétaires de chiens qui n’utilisent pas le canisac. J’aimerais qu’ils passent une journée avec mon hypersensibilité olfactive.
  • Je ne dis pas que  j’ai envie de pleurer d’émotion rien qu’en pensant au printemps qui arrive.
  • Je ne dis pas que j’adore faire la sieste car elle me procure une sensation de pause cérébrale comme si toutes les sources de stimuli s’étaient enfin éteintes.
  • Je ne dis pas que je suis frileuse et que je préfère porter un sous pull et avoir trop chaud en été plutot que de mettre une petite robe et sentir le vent sur ma peau.
  • Je ne dis pas que ces chaussures à talons me tuent mais que je veux faire plaisir à mon mari
  • Je ne dis pas que j’ai une pensée contradictoire concernant ma fille: il y a des jours où je suis fière qu’elle me ressemble tant et d’autres où  je m’en veux tellement de lui avoir transmis l’autisme.
  • Je ne dis pas que mon accouchement a été le pire jour de ma vie.
  • Je ne dis pas que j’aime le confort car il m’aide à m’apaiser.
  • Je ne dis pas que que je me sens alienée
  • Je ne dis pas que je n’aime pas quand tu siffles lorsque tu es de bonne humeur car ça me fait mal aux oreilles tellement mal que je serre les dents car je n’ose me boucher les oreilles pour ne pas te vexer.
  • Je ne dis pas que j’aimerais être quelqu’un d’autre, homme ou femme, plutôt homme en fait et que je m’imagine souvent ce que je ferai si j’étais un homme.
  • Je ne dis pas que je n’aime pas les vacances en famille, la turbulence.
  • Je ne dis pas que j’absorbe les sentiments des autres comme une éponge. J’ai une antenne à émotions située juste au niveau du coeur qui capte tout, tout le temps même dans le bus, même dans la file de la cantine, même à la gare Saint-Lazare.
  • Je ne dis pas que je déteste m’assoir sur les toilettes car je trouve toujours que la cuvette est gelée.
  • Je ne dis pas que les plafonniers m’éblouissent, que j’aimerais porter des lunettes de soleil dans ma  propre salle de bains.
  • Je ne dis pas qu’utiliser les PC windows me rend dingue, les macs sont plus adaptés à mon cerveau.
  • Je ne dis pas que si j’ai réussi dans mon métier de scientifique c’est parce que je suis aspie.
  • Je ne dis pas que le bruit du liquide réfrigérant qui circule dans mon frigo m’est insupportable, tous les jours.
  • Je ne dis pas que je n’ai pas d’amis.
  • Je ne dis pas que je déteste qu’on m’appelle au téléphone. Je préfère appeler, quand je suis prête, souvent après un long silence.
  • Je ne dis pas que j’adore les caresses mais que je les deteste aussi parfois quand je ne suis pas prête à les recevoir.
  • Je ne dis pas que je n’aime pas faire la bise aux hommes mal rasés car leurs poils courts m’arrachent la peau des joues.
  • Je ne dis pas que je détourne mon chemin pour ne pas croiser la voisine mais que j’ai peur qu’elle m’ait vu détourner mon chemin et qu’elle pense que je n’ai pas envie de la croiser car je ne l’aime pas et….
  • Je ne dis pas qu’il faut répeter les consignes car j’ai été distraite par un piaillement d’oiseau ou par le bruit d’un scooter qui passait à trois rues de là.
  • Je ne dis pas que j’envie la force physique des mecs et que j’aimerais être un mec.
  • Je ne dis pas que j’aimerais plus de reconnaissance.
  • Je ne dis pas que je fais une tonne d’efforts chaque seconde pour m’adapter à cette société.
  • Je ne dis pas que les mots doivent être précis et choisis sinon je décroche de la conversation ou bien je demande mille précisions pour être sûre de bien comprendre.
  • Je ne dis pas que j’ai la méchanceté en horreur. Souvent, être témoin d’une injustice peut entraîner une réaction physique de nausée assez forte.
  • Je ne dis pas que j’ai un blog qui parle de moi et de l’autisme.

Bref, je ne dis pas que je suis atteinte du syndrôme d’Asperger.

Publicités

Une réflexion sur “J’Aimerais Crier Sur Les Toits…

  1. Tu ne dis pas non plus que tu es une femme épatante ! Ce que je connais de toi, exclusivement par le biai, de ton blog m’incite à le penser. Et moi, je ne dis pas que j’aimerais bien te rencontrer !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s