Ma fille est une dadaïste

IMG_0574

En ce moment, je suis en mode « survie ». J’ai des pertes d’équilibre et ressens une extrême fatigue. « Probablement un virus. Rien à faire, faut attendre que ça passe et bien vous reposez » m’a dit mon médecin. Sauf que voilà, Marianne, elle, est en mode « dadaïste ». Wikipédia nous donne pour définition de ce mouvement: « Le dadaïsme met en avant un esprit mutin et caustique, un jeu avec les convenances et les conventions, son rejet de la raison et de la logique, et marque avec son extravagance notoire sa dérision des traditions et son art très engagé. » En effet, elle se joue des conventions (elle veut sortir en culotte à -2 °C dehors) et rejette la raison, ça c’est sûr. Elle me donne l’impression de jouer au jeu du cadavre exquis ce qui donne un certain caractère illogique aux conversations. Pour mieux comprendre la situation, je vous dois bien un petit exemple.

C’est le soir avant le coucher et Marianne a le nez bouché et ne sait pas se moucher. Je veux donc lui pulvériser du produit dans le nez. Nous le faisons très souvent en hiver. Ca fait même partie de la routine du coucher.

Quand elle est en mode  » fille chérie », les choses se passent comme ça:

Moi: Allez mon poussin, je te mets du produit et après au dodo, d’accord?
Marianne: oui, d’accord Maman.
Moi: Alors, on va faire comme d’habitude. Tu te souviens?
Marianne: oui! C’est moi qui compte, c’est moi qui compte!
Moi: Très bien, tu veux compter juqu’ à combien?
Marianne Jusqu’à trois.
Moi Très bien. alors tu es prête? A trois, je presse….

Quand elle est en mode  » dadaïste » , les choses se passent comme ça:

Moi: Marianne, je dois te mettre du produit dans le nez pour que tu puisses respirer correctement et bien dormir cette nuit parce que tu es fatiguée et que ton papa et moi, nous sommes aussi fatigués de nous lever plusieurs fois par nuit.

Marianne: Non! Je ne veux pas!
( elle se jette en arrière sur son lit)

Moi: allez Marianne! On fait comme d’habitude. Tu comptes jusqu’à trois et hop, j’appuie.
Marianne: non mais c’est moi qui décide jusqu’à combien je vais compter avant que tu appuies, heu!
Moi: Très bien. Alors dis-moi à combien je dois pulvériser.
Marianne: quatorze dix sept ( mode  » dada » ON)
Moi: Non mais c’est pas un chiffre ça! Tu peux pas faire simple et choisir trois comme d’habitude?
Marianne: non! Quatorze dix sept!
Moi: Non mais tu exagères, tu sais très bien que ce n’est pas un nombre. Choisis en un autre.
Marianne: Alors je veux compter depuis dix et à l’envers.
Moi: soit! Alors à « un », j’appuie. On y va
Marianne en gesticulant: Dix, trente deux, treize.
Moi: Tu te fiches de moi. Allez je compte jusqu’à trois et puis c’est tout.
Marianne en criant: Non non non. Pas trois, pas le chiffre trois!!!

Depuis trois jours environ, Marianne est à nouveau en proie aux colères incontrollables, aux refus,aux oppositions en tous genres. Elle se tape, se jette en avant, hurle et refuse de dormir. Devons nous mettre cela sur le compte de ses nombreux réveils nocturnes ( environ 4 par nuit depuis 3 jours?) et donc à son manque de sommeil?

Si vous avez des conseils pour gérer ce genre de comportement, je suis preneuse!

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s