Qu’est-ce que tu veux pour Noël?

IMG_0510-0.JPG

Je demande hier à Marianne, ma fille de 3 ans, ce qu’elle veut que le père Noël lui apporte comme cadeau ( soit dit en passant, j’ai beaucoup de mal à lui mentir concernant l’existence de ce fameux personnage du pôle Nord). Elle me répond, toute excitée  » un costume de Spiderman! Un costume de Spiderman! ». Je connais son adoration pour ce héros irradié et donc je ne suis pas surprise. D’ailleurs, son costume est déjà emballé et prêt à être déposé sous le sapin. Mais quand j’insiste en lui demandant  » oui mais quoi d’autre? ». Sa rèponse m’a alors fortement surprise…

Je connais le côté « décalé » de ma fille qui me fait penser qu’elle est sans doute aussi dans le spectre mais là, je suis restée abasourdie. Quand je lui demande pour la seconde fois ce qu’elle aimerait que le père Noël lui apporte, elle me répond en sautillant sur place  » une chaise de bureau! Une chaise de bureau! Je veux une chaise de bureau, maman! ».

Je dois ajouter qu’elle n’a pas de bureau à la maison qui pourrait justifier cette demande. Ma fille m’étonne dans sa façon de penser. Etant moi-même atypique dans ma façon de raisonner, je pensais ne pas être surprise par Marianne mais en fait, elle m’étonne chaque jour.

Pour en dire un peu plus sur elle, on pourrait penser qu’elle est  » garçon manqué » comme disent les neurotypiques pour caractériser les filles qui ont les mêmes centres d’intérêt que les garçons. Je dirais qu’elle possède seulement un esprit « garçon manqué  » car elle aime porter les vêtements et accessoires féminins ( robe de princesse, faux bijoux, chaussures à talons….) et donc elle a bien conscience du genre auquel elle appartient. Elle voue un culte à Spiderman, fabrique des pièges et voudrait être pompier plus tard ( pas princesse parce que  » mais Maman, princesse ce n’est pas un métier! », m’a t’elle dit).

J’étais aussi comme elle, : je fabriquais des choses avec ce que j’avais sous la main, j’adorais jouer avec les outils de mon père et je voulais faire du football. Marianne a le  » cerveau masculin » au titre où l’entend Baron-Cohen dans son article ici.
Attention, je ne veux pas dire que toutes les aspergirls ont un cerveau hypermasculin. Comme je le citais dans un de mes articles récents, Tony Attwood disais que les Aspergirls peuvent montrer énormément d’empathie, caractéristique plutôt liée au cerveau féminin selon Baron-Cohen. Je sais que tout n’est pas si simple et si je dis que Marianne a un côté plutôt  » ingénieur » que  » coiffeuse », je sais que je vais soulever des tempêtes! C’est un sujet sensible.

J’aborderais bientôt ma perception du genre. En résumé, je sais que physiquement parlant, je suis une femme mais dans ma tête, je suis les deux, homme et femme. Et vous?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s