A quelques jours du Diagnostic CRA…

En plein tourbillons émotionnels

2 jours avant les tests au CRA…en plein tourbillons émotionnels

Nous sommes samedi, mardi, je commence la première matinée du diagnostic pour les troubles du spectre autistique et le syndrôme d’Asperger en particulier. Qu’est-ce que je ressens?

Après une interminable attente de plus d’un an, j’ai l’impression que je n’arriverai jamais à me rendre au rendez-vous, ou plus précisément aux trois rendez-vous planifiés. Je suis sûre que Marianne va tomber malade ce jour là alors que son papa est en déplaçement. Il ne pourra donc pas la garder. Ses grands-parents sont aussi absents pour 15 jours et comme je n’ai pas d’amie, je ne pourrais compter sur personne pour la faire garder. Je m’imagine le pire : devoir l’emmener avec moi au CRA. Rien que de m’imaginer cette éventualité me met dans tous mes états. Non, tant pis, si elle est malade, je la colle quand même à l’école, juste pour deux heures, la maîtresse n’y verra rien, surtout avec ses 32 élèves… Mais non, je ne peux pas faire ça, je serais une mère indigne qui maltraite son enfant! Alors comment ferais-je si Marianne est malade ou alors si un de mes parents meurent ( ils sont tous les deux à l’hopital en ce moment)? Si je loupe l’enterrement, est-ce que je serais considerée comme fille indigne? Il faudra que j’explique que je ne peux pas aller à la messe car j’ai un RDV très important au CRA que j’attends depuis si longtemps, ils comprendront. Si ma voiture tombe en panne, est-ce que je peux y aller à pied? Alors oui mais il faudrait que je parte très tôt mais je ne peux pas car je dois emmener Marianne à l’école. Si je l’amène pour 8h20 et que je coure alors je serais peut être un petit peu en retard, 20 minutes tout au plus. Ils ne peuvent pas annuler mon diagnostic pour 20 minutes de retard? Si? Non? Il faudra que je mette deux alarmes pour être sûre de ne pas louper le réveil le matin et je vais revérifier le lieu de rendez-vous puis noter le nom du neuropsychologue. Mince, j’ai déménagé depuis que j’ai reçu ma convocation et s’ils avaient essayés de replanifier le rendez-vous et qu’ils n’avaient pas réussi à me joindre? Si je vais là-bas et qu’ils me disent qu’ils sont désolés mais que je dois me réinscrire sur la liste d’attente, est-ce que je vais faire un meltdown? est-ce que j’arriverai à retenir mes émotions….

Et que va t-il se passer lors de ce test? lls sont pénibles, ils ne décrivent pas ce qui va se passer sur la convocation . Ils savent qu’ils ont affaire à des autistes tout de même, des autistes qui aiment prévoir, planifier, se représenter les choses à l’avance pour se préparer psychologiquement. Ils auraient pu rajouter une petite description. Vais-je être fatiguée après les deux premières heures de test? Vais-je pouvoir enchaîner ma journée de travail ou vais-je devoir me mettre dans le noir, allongée en silence pendant quelques heures avant de pouvoir être capable d’avoir à nouveau des interactions sociales?

Et si finalement, on me diagnostiquait  » neurotypique » et non aspie? Me serais-je inventé tous ces symptômes? Et ce blog n’aurait plus de sens. Et puis d’abord, cette madame Machinchose, psychologue, a -t-elle les compétences requises? A-t elle un doctorat? Depuis quand exerce t elle? A-t- elle publié des articles dans des revues spécialisées qui lui donnent du crédit?

Bref, comme vous l’aurez compris, je suis en mode  » perturbations extrêmes » ou « tourbillons de Jupiter ». Je n’arrive pas à me préparer mentalement à l’échéance de mardi.

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s